La repentance, clé d'une réelle conversion biblique

10,00 €

Pourquoi ne voyons-nous plus de « larmes de repentance » dans nos églises ? La réponse en est évidente : le « message de la repentance » y est pratiquement inexistant. Et pourtant, la première prédication de Jésus tout au début de son ministère n’a-t-il pas été : « REPENTEZ-VOUS car le royaume des cieux est proche » (Mt 4:17 ; Mc 1:15).

Le constat alarmant de personnes, qui soi-disant « acceptent Jésus comme leur Sauveur », mais dont la vie ne change pas, est devenu un problème majeur dans les églises. Où donc est la faille ? Il s’agit d’une fausse conception de la foi. Ces « chrétiens » ont bien la foi, mais elle est « sans repentance ». Et une foi sans repentance ne sauve pas et ne change personne

Quantité

  • Prix affiché: tous nos prix sont TTC. Dans le cadre de notre association (loi 1901), la mention (HT) ne nous concerne pas. Prix affiché: tous nos prix sont TTC. Dans le cadre de notre association (loi 1901), la mention (HT) ne nous concerne pas.
  • Paiement sécurisé via Paypal et Crédit Mutuel Paiement sécurisé via Paypal et Crédit Mutuel
  • Livraison par La Poste le plus rapidement possible. Livraison par La Poste le plus rapidement possible.

Jésus lui-même rappelle cette vérité capitale dans le verset suivant : « Je vous le dis. Si vous ne vous repentez pas, vous périrez tous également » (Lu 13:5).

Si les fondements mêmes d’un bâtiment sont faibles, cette lacune affectera dangereusement toute la structure. On peut comparer la vie d’un croyant, qui n’a pas expérimenté à sa conversion une vraie repentance biblique, à une maison sans fondation. Tôt ou tard, elle s’écroulera.

Aujourd’hui, beaucoup de prédications sont superficielles ; elles invitent les gens à venir à Christ, mais sans mettre l’accent sur la nécessité de la repentance. Cependant, la priorité de la repentance est clairement enseignée dans les Ecritures. Elle est pourtant l’une des expériences les plus glorieuses et libératrices qu’un chrétien puisse vivre. Elle génère un revirement complet et radical dans la vie de celui qui l’a bien comprise.

Il est temps de retourner à la source pure et vivifiante de la Bible et d’examiner ce qu’elle enseigne sur ce sujet vital.

La repentance est l’une des doctrines prioritaires et essentielles du Salut (Hé 6:1). Elle est mentionnée au moins soixante fois dans le Nouveau Testament. Elle était le tout premier message de Jésus, lorsqu’il commença son ministère (Mc 1:15).

L’importance de la repentance n’est, hélas ! pas toujours reconnue comme il le faudrait dans l’Eglise. Cet ordre divin appelant l’homme à la repentance est singulièrement absent et ignoré parmi les prédicateurs de l’Evangile de nos jours. Désirant rendre leur message plus acceptable et plus populaire, ils ont dilué et altéré l’Evangile en affirmant qu’il n’est pas nécessaire de se repentir pour « venir à Dieu ».

On invite une personne à accepter superficiellement Christ comme son Sauveur, sans jamais spécifier au pécheur qu’il doit se repentir, sinon il est perdu. Et pourtant, Jésus a bien précisé le but de sa venue : « Je ne suis pas venu appeler à la repentance des justes, mais des pécheurs » (Lu 5:32).

Nous prêchons davantage sur la dignité de l’homme que sur sa déchéance. Nous parlons plus volontiers de sa bonté que de sa méchanceté. Nous nous sommes révoltés, au lieu de confesser notre culpabilité. Le mot pécheur est pratiquement absent de notre vocabulaire. Cependant, avec une grande insistance, la Bible exhorte l’homme à se repentir : « Repentez-vous donc et convertissez-vous pour que vos péchés soient effacés » (Ac 3:19).

L’apôtre Paul, un exemple de fidélité et de sérieux pour tous ceux qui proclament l’Evangile, prêchait courageusement ce message. Il déclare encore: « Vous savez que je n’ai rien caché de ce qui vous était utile, et que je n’ai pas craint de vous prêcher et de vous enseigner publiquement et dans les maisons, annonçant aux Juifs et aux Grecs la repentance envers Dieu et la foi en notre Seigneur Jésus-Christ » (Ac 20:20,21).

La Bible commande la repentance, parce que nous en avons besoin, et elle est nécessaire à cause de notre état de perdition et des exigences de la justice divine.

Si un homme ne se détourne pas de son péché, il ne peut être accepté par Dieu.

Table des matières:

1. Un remarquable exemple de repentance

2. Une déviation fatale

3. L’appel universel de Dieu à la repentance

4. Analyse d’une fausse repentance

5. La repentance : clé d’une réelle conversion

6. Les fruits d’une vraie repentance

7. La repentance et la foi : les 2 ailes du Salut

8. Graves confusions au sujet de la « foi »

9. Sens originel des termes « foi » et « croire »

10. Une vie changée : fruit d’une vraie repentance

11. Avez-vous une religion ou un Sauveur ?

12. Ne confondez pas religion et Evangile !

13. But de la repentance : être un disciple de Christ

14. Pas de salut sans repentance

LF06