Accueil > Catalogue > Livres > LE COMBAT SPIRITUEL Séparer la fiction de la réalité
LE COMBAT SPIRITUEL Séparer la fiction de la réalité
Le combat spirituel est une réalité biblique ; cependant beaucoup de serviteurs de Dieu, quoique soucieux de voir la puissance de Dieu en action, se sont éloignés des Ecritures et ont prêté foi à des enseignements et des pratiques tout à fait anti-scripturaires. Les doctrines les plus étranges sont en vogue aujourd’hui, notamment le ministère de délivrance appliqué aux chrétiens nés de nouveau ; les malédictions des parents attribuées à leurs enfants ; lier ou délier les esprits ; combattre Satan et les esprits territoriaux qui tiendraient captifs des régions, des villes, des pays ; détruire des forteresses spirituelles dans les lieux célestes avant de pouvoir évangéliser, etc. De ce fait, une grande confusion s’est installée dans l’esprit de nombreux chrétiens. Cette brochure sur ce sujet si important et controversé aujourd’hui vous aidera à séparer la fiction de la réalité dans ce domaine.
Nombre de pages: 96 Ref: BF04 >> Table des matières
9 EUR - 10 CHF - 11 USD - 12 CAD
Acheter: 
II ne fait aucun doute que, de nos jours, l'activité des démons s'intensifie. Nous remarquons là un signe évident de la fin des temps (1 Timothée 4:1). Le succès de l'occultisme dans le monde moderne représente un sérieux défi pour l'Eglise du Seigneur et, à ce niveau, il est capital que celle-ci soit de plus en plus armée et qu'elle ait du discernement spirituel.
Mais attention! Il ne faut pas passer d’un extrême à l’autre. Si des serviteurs de Dieu ou des croyants se laissent trop fasciner par tout ce qui est démoniaque, les conséquences peuvent être dramatiques. En accusant des chrétiens nés de nouveau d'avoir des démons, on soulève des questions d'ordre théologique et pastoral que nous ne pouvons nous permettre d'esquiver. Certains d'entre eux, sincères dans leur foi, ont terriblement souffert de culpabilité, de dépression, voire même de désespoir, parce qu'on leur a dit qu'ils avaient en eux un démon. Ce discours retient notre attention car, en attribuant à la plupart de nos problèmes une origine démoniaque, ne s'agit-il pas d'une solution de facilité et ne fuyons-nous pas nos propres responsabilités en les transférant sur le diable ?
En vérité, la Bible évoque bien l'existence de démons pouvant parfois habiter et contrôler des incroyants, mais pas des chrétiens nés de nouveau. Ces derniers peuvent succomber aux mauvaises suggestions du diable (2 Corinthiens 11:3), mais ils ne sont pas pour autant habités par des démons, ni « liés », ni « manipulés », ni sous leur « domination ».
Les Ecritures demandent au chrétien de «résister au diable» et non d'expulser des démons de sa vie. D'après ce verset de Jacques 4:7, deux pensées importantes se dégagent : d'une part, l'ennemi se trouve à l'extérieur et non à l'intérieur, et d'autre part, puisque le chrétien peut lui résister, ceci prouve qu’il n’est pas « lié ». Cette nouvelle doctrine confond donc l'influence extérieure (tentations, attaques, fausses doctrines), et leur habitation dans une personne inconvertie.
II arrive que des chrétiens, délivrés de certains problèmes, croient à tort avoir été libérés de liens démoniaques. Mais il est important de vérifier si la Parole de Dieu confirme leur interprétation. On peut en effet, par ignorance, tirer de fausses conclusions d'une expérience authentique. Certains pasteurs fascinés par le sujet de la démonologie et du combat spirituel, si en vogue à l'heure actuelle, se font piéger. Ils consacrent alors, à l’encontre des chrétiens, la majeure partie de leur temps à ce nouveau « ministère de délivrance » non scripturaire qu'ils se sont fabriqué et dont il n’est pas fait mention dans les textes bibliques parlant des ministères dans l’Eglise.
Nos expériences ne doivent jamais être le fondement de notre doctrine. A partir du moment où nous commençons à apporter un enseignement basé exclusivement sur l'expérience, nous perdons toute autorité spirituelle et nous ouvrons alors la porte à l'erreur, à la confusion et à l'hérésie.
II arrive aux chrétiens de faire toutes sortes d'expériences, mais s'ils en acceptent une seule non biblique comme étant la vérité, ils seront alors obligés d'admettre toutes les autres. C'est la Parole de Dieu et non l 'expérience qui doit être le fondement de notre foi.
N'oublions pas que le but suprême de Satan est de vouloir minimiser la grandeur et la puissance de Dieu aux yeux des chrétiens, tout en maximalisant sa supposée grandeur dans leurs pensées. Cette brochure répondra à beaucoup de vos questions sur ce sujet si délicat, mais combien important.
Nous écrire? Plan du site Ajouter notre site dans vos favoris Accueil voir mon panier de courses